lundi 9 octobre 2017

Washington: la guerre diplomatique contre la Russie continue


Washington, jeudi 28 septembre 2017.
Ce jour-là, le sénat des USA a validé la nomination du nouvel ambassadeur pour la Russie: Jon Huntsman.

Je me suis donc intéressé au profil de ce "diplomate" qui vient d'arriver à Moscou. Force est de constater suite à mes recherches, que le CV de ce personnage a tout d'inquiétant pour la suite des relations déjà plus que tendues entre les deux pays.
Effectivement, cette nomination d'un personnage tout sauf neutre dans ses activités antérieures, indique très clairement que Washington ne cherche absolument pas la détente avec la Russie, mais bien au contraire à poursuivre sa politique de diabolisation avec cette dernière.

Il y a déjà une chose qui me dérange dans le profil de monsieur Huntsman. C'est un homme d'affaires à la base, pas un diplomate. Il y a pour moi un problème avec à la clef un risque de conflit d'intérêts.
Ce n'est pas très sain d'un point de vue éthique de mélanger les genres à un tel niveau.
Jon Huntsman était le chef de la direction d'Huntsman corporation, l'entreprise fabriquant des produits chimiques créé par son père, Jon Huntsman senior le site de l'entreprise et le lien wikipedia

En 2008, il soutient la candidature de McCain, comme c'est surprenant, lors de la campagne présidentielle aux USA.
Pas rancunier, Obama facile vainqueur du criminel de guerre pendant la guerre du Vietnam, nomme monsieur Huntsman ambassadeur en Chine en 2009.
Oui mais, car avec les yankees, il y a toujours un mais, ce curieux diplomate sera pris en flagrant délit d'ingérence en participant le 20 février 2011 à une manifestation dite "pro-démocratique", comprendre pro-USA. L'excuse trouvée par Washington sur la présence de son ambassadeur lors de cette manifestation, c'est qu'il était là par hasard et qu'il était en train de se promener avec sa famille (sic !)
Comme j'ai souvent tendance à le dire avec ce genre de personnage, ils osent tout, c'est même à ça qu'ont les reconnais !
La vidéo où notre "diplomate" se promène avec sa famille...

Le gouvernement Chinois ayant un humour plus que limité concernant les pitreries de l'envoyé de Washington, Hunstman quitta la Chine le 30 avril suivant.
Il est temps de vous présenter en images le nouvel ambassadeur en poste à Moscou
Avec son ami McCain en 20008
avec son ami Obama en 2009
Et aujourd'hui, ambassadeur sous l'administration Trump...

En farfouillant sur le pédigrée de ce douteux personnage, j'ai découvert qu'il avait été nommé directeur du "think thank", atlantic council en janvier 2014. Il quittera son poste au mois de septembre 2017, suite à sa nomination comme ambassadeur à Moscou lien

Et là, il y a du lourd au sein de ce lobby ! Il suffit de regarder qui remplace Huntsman à la tête de cette organisation: le général James.L.Jones !
Ancien conseiller à la sécurité nationale sous l'administration Obama en 2009 et 2010. Il est membre du parti démocrate.
Ancien commandant des troupes américaines en Europe de 2003 à 2006.
Ancien commandant en chef du corps des marinnes de 1999 à 2003.
Avec des présidents comme eux, je vous laisse imaginer la ligne de ce "think thank"...

Mais ce n'est pas tout. Car, je me suis amusé, si l'on peut dire, à regarder qui fait partie du directoire de ce lobby, très clairement pro-atlantiste, comme son nom l'indique finalement.
Parmi les directeurs honoraires, vous retrouvez Colin Powell, vous savez, c'est le type qui a présenté à l'O.N.U sa fiole de jus de pomme en nous affirmant que c'était la preuve que l'Irak avait des armes de destruction massive !

Mais nous retrouvons aussi Madeleine Albright, une pacifiste comme les Serbes et les Irakiens ont pu le constater. Nous lui devons cette "magnifique" pensée humaniste où sans sourciller elle déclare à propos des 500 000 enfants Irakiens morts suite à l'embargo décidé par Washington, que cela valait le coup !
Je vous laisse jeter un oeil sur la composition du directoire, c'est plutôt intéressant Lien

J'apprécie particulièrement le cynisme du texte de présentation de ce lobby. Plus c'est gros, plus ça passe:

Je sais bien que certaines personnes vont encore dire: voyons Seb, tu vois le mal partout, tu est un vilain complotiste de la fachosphère etc etc
Sauf que, je regarde toujours qui payent. Et là, nous comprenons encore plus l'orientation et surtout quels intérets servent ce lobby. Comme on dit, il n'y a pas photo !
Nous retrouvons comme par magie les plus grandes entreprises d'armements, pétrolières mais aussi un nombre impressionnant de ministère de nombreux pays (défense et affaires étrangères) et cerise sur le gâteau (non consommable !)...l'OTAN !!
La liste des donateurs est impressionnante La liste des donateurs pour 2016

Malheureusement, avec cette nomination, l'administration Trump, loin de vouloir apaiser une situation diplomatique plus que tendue, continue cette dangereuse confrontation avec la Russie. Jusqu'où ira-t-elle ? Nul ne le sait ? Mais au vu des crises impliquant Washington et ses complices sur la planète, il n'y a pas lieu d'être optimiste.
Car outre l'Ukraine, la Syrie, l'Iran, le Venezuela et la Corée du Nord sont toujours au coeur des attentions bellicistes de ces maudits fauteurs de guerre, à la plus grande joie de l'oligarchie atlantiste et des multi-nationales, qu'elles soient bancaires, petro-chimique ou dans le domaine de l'armement.
Pour les peuples, si confrontation mondiale il doit y avoir, les seuls dividendes auxquels ils auront droit, ce sera de la sueur, du sang et des larmes...
Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                 Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine),  ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.

Mon patreon 
Le site de western union 
Mon paypal me 

samedi 12 août 2017

La tournée d'été de Trump : après la Corée, maintenant le Venezuela ! À qui le tour ?


Retour quelques mois en arrière. Donald Trump, un mois après sa victoire surprise à l'élection présidentielle, déclarait lors de sa tournée de remerciement auprès de ses électeurs, que s'en était fini avec l’interventionnisme à tout va et le renversement de gouvernement ferait partie du passé Ouest France

Oui, mais ça s'était avant. Sauf que Trump n'avait peut-être pas compris à l'époque, c'est qu'il est seulement locataire de la maison blanche. Le propriétaire des lieux ordonne, Donald s’exécute. Qui sont les véritables occupants de la maison blanche, mais aussi du sénat et du congrès ? Des lobbys.

Les trois principaux aux USA sont le lobby de l'armement, celui du pétrole et du gaz et le lobby sioniste représenté en particulier par l'aipac
Pour les personnes qui penseraient que je suis "complotiste" ou antisémite, allez donc lire cet article du Figaro Merci.

Donc, une fois que nous avons intégré ces données dans notre cerveau, nous comprenons déjà un peu mieux les délires psychotiques du nouveau locataire et de facto ses nombreux retournements de veste.
Malheureusement, certains me trouveront un peu dur, ça n'excuse en rien l’attitude belliciste de Trump. Car ce n'est pas à moi que l'on fera croire que Donald Trump ne sait pas depuis de nombreuses années comment fonctionne le système aux USA. Que des néophytes y aient cru et qu'ils y croient encore, je peux le comprendre. Les médias de masse sont là pour jouer ce rôle et manipuler les personnes ne s'informant qu'au travers de leur télévision ou journal favori.

Car après les promesses de détente avec la Russie, dont nous pouvons constater la non-application depuis janvier par Washington, les menaces et sanctions contre l'Iran, mais aussi la Corée, voilà que le trublion de Manhattan menace le Venezuela ! 20 minutes

Heureusement qu'il promettait en décembre 2016 la fin de l'ingérence de Washington et la fin du KO, sinon nous aurions déjà une guerre mondiale sur les bras !

Au mépris de la paix et surtout d'officiellement avoir toujours refuser de livrer des armes au régime de Kiev, les USA ont livrer le 08 avril de cette année des armes de guerre à l'armée ukrainienne south front
Le mensonge est décidément pathologique avec ce pays, c'est même sa marque de fabrique !

Alors que Trump dit vouloir combattre le terrorisme dans le monde, à quel pays s'en prend t-il ? L'Iran ! Alors que ce pays lutte, efficacement, aux cotés des Russes et de l'armée arabe Syrienne pour éradiquer ce fléau en Syrie, la baudruche de Manhattan fait voter de nouvelles sanctions contre ce pays. Dans le même temps, il vend des armes à l'Arabie Saoudite, qui comme chacun sait est un modèle de démocratie dans le monde...Chercher l'erreur.

La Corée, petit pays de 25 millions d'habitants, menacerait les USA ? Soyons sérieux 5 minutes.
Beaucoup de gens ignorent plusieurs points essentielles dans les "relations" entre Washington et la Corée du Nord.
Pour commencer, il faut savoir qu'il n'y a aucun traité de paix entres les deux Corée. Idem avec les USA. Ce qui signifie tout simplement, que ces pays ne sont plus physiquement en guerre depuis la guerre de Corée en 1953, mais qu'ils ne sont pas non plus, en paix.
Pourquoi la Corée du Nord déteste-t-elle autant les USA ? Peut-être est-ce dû aux 635 000 tonnes de bombes larguées sur leur pays ? Ou alors qu'ils n'ont pas oublié les 32 557 tonnes de napalm que l'US air force leur a balancé sur la tronche ? Ou alors, les Nord-Coréens n'ont pas oublié que les massacres des Yankees entre 1950 et 1953 ont massacré 20% de la population ? Bon sang, qu'est-ce qu'ils ne sont pas sympas ces Coréens et en plus rancunier ! Visiblement, le "rêve américain" leur à laisser comme un arrière-gout d'hémoglobine. Voir cet article sourcé sur les blogs de Médiapart
Pour en rajouter une couche sur le double langage de Washington et son monde merveilleux destiné aux bisounours de l'île aux enfants, je vous invite à lire cet article qui nous parle des massacres de civils en Corée du sud. Ces civils, fichés et parqués dans des camps furent littéralement massacrés par l'armée sud-coréenne, avec l'aval, pour ne pas écrire complicité, des Yankees France 24

Après ça, allez vous étonner que les dirigeants Nord-Coréens fassent tout pour se doter d'armes qui les mettraient à l'abri d'une nouvelle guerre contre le voisin du sud, mais surtout l'oncle Sam ?
Surtout, les dirigeants Nord-Coréens, mais aussi Iraniens, ont bien compris que les USA ne les attaqueraient jamais frontalement s'ils disposent d'armes dissuasives.

Vous croyez sérieusement que l'alcoolique de Bush en 2003 aurait lancer son armée d'obèses contre l'Irak, si Sadam avait eu des armes de destruction massive ?

Maintenant, venons en au Venezuela.

Ce pays, en 1999 a élu le légendaire Hugo Chavez, et je ne m'en cacherai pas, un homme pour qui j'ai toujours une grande admiration et un immense respect.
Sauf que, l'élection de l'ancien colonel des troupes parachutistes, Bolivarien politiquement, c'est à dire patriote, mais aussi, authentique socialiste (rien à voir avec flamby et sa clique !), ne colle pas du tout avec les intérêts du lobby pétrolier à Washington.
Oui, car, dès qu'un pays est déstabilisé ou menacé par les USA, une des premières choses qu'il faut faire, c'est de se renseigner pour savoir s'il y a du pétrole ou d'autres matières premières dans le collimateur des oligarques états-uniens.
Bingo ! Le Venezuela est le pays possédant les plus grosses réserves de pétrole dans le monde ! 302,25 milliards de barils de réserves ! Le point

Car, au risque de me répéter, si des gens s'imaginent ne seraient-ce qu'une seule seconde, que Washington et ses larbins se soucient des droits de l'homme, de la démocratie ou de la liberté de la presse, comment se fait-il que l'Irak ou la Libye, pour ne citer que ces deux pays, ne baignent-ils pas dans la joie, la prospérité et le bonheur ?

Il n'est jamais trop tard pour ouvrir les yeux...

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                            Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.
PAYPAL ME 




dimanche 16 juillet 2017

L'Otan, une organisation militariste et commerciale

La "drôle de paix" entre la Russie et l'organisation belliqueuse OTAN.
Quel titre étrange pour un article concernant les "relations" entre l'OTAN et la Russie, qui constate depuis la fin de l'U.R.S.S, que cette organisation militariste s'est considérablement et dangereusement rapprochée de ses frontières.
Personnellement, je cherche encore quel moment de drôle, il y a eu ? Certes, "le journaliste" a pris la précaution de mettre des guillemets, mais malheureusement les relations internationales sont toutes sauf drôles.
L'humour de l'OTAN a comme un arrière-goût d'hémoglobine et pour être franc je n'ai pas vraiment le même que cette organisation sanguinaire.
Je ne suis pas spécialement convaincue que leur humour eut un franc succès en Syrie, Libye, Serbie ou encore parmi la population du Donbass !

Par contre, ce qui m'amuse beaucoup dans cet article, c'est l'achat par la Turquie de matériel de pointe russe : des S-400. Là, tout d'un coup, l'OTAN a beaucoup moins d'humour. Car il ne faut jamais oublier que la guerre est un "business" qui rapporte des milliards aux oligarques qui détiennent les industries de la mort. En clair plus il y a de tensions internationales, plus ces vendeurs de mort aux mains ensanglantées font leur beurre. Mais attention : quand tu fais partie du club OTAN, tu dois acheter tes armes et autres matos chez leur fournisseurs officiels. Pas question d'aller chez les concurrents, l'humour otanesque à ses limites.

Lire la déclaration de l'OTAN qu'il n'est pas possible actuellement d'avoir des relations normalisées avec la Russie, tant que Moscou viole le droit international, c'est assez savoureux. Car qui mieux que Washington et ses complices violent le droit international ? Que font les USA et ses larbins en Syrie ?
Il s'agit bel et bien d'un dialogue de sourds entre la Russie et cette organisation belliciste et dangereuse pour la paix dans le monde.

De préférence tu dois acheter aux entreprises états-uniennes, puis de temps en temps, si les marchands de canons yankees te l'autorisent, tu peux te fournir chez nos laquais.
Idem d'ailleurs pour les autres "alliés" (larbins) des USA, mais qui ne sont pas membres de l'OTAN.

Le cas de la Pologne est tout à fait symbolique de cette soumission à Washington et ses entreprises de la mort. L'affaire des hélicoptères entre ce pays et Airbus s'est finalement transformée en une vente pour...Sikorsky Aircraft entreprise état-unienne ! Le Monde
Il faut croire que nous ne retenons pas les leçons qu'on nous inflige, car en 2003, la Pologne nous avais déjà fait le coup mais sur un achat d'avion de chasse. Je vous le donne dans le mille : c'est Loockheed-Martin qui rafle la mise ! Libération
Dans ce genre d'histoire, nous nous faisons avoir deux fois. Car, la France donnant plus qu'elle ne reçoit de l'UE, l'inverse pour la Pologne, nous avons donc en parti financer l'achat de ces hélicoptères et de ces avions ! Elle n'est pas sympa cette "union" européenne ?
Je rajoute cette dernière quenelle de la Pologne à ses "partenaires" européens : l'achat du système patriot Source

Trump, le locataire de la maison blanche, qui est un homme d'affaires, ne s'y trompe pas quand il exige des autres membres de l'OTAN, de passer à 2% de leur P.I.B à consacrer aux dépenses militaires France 24
Forcement qu'il veut que les autres membres de cette organisation militariste augmentent leur budget de la défense, car quand on consulte le top 100 des entreprises bénéficiant des achats d'armements dans le monde, il y a six entreprises états-uniennes qui se classent parmi les 10 premières! Source

Un coup d’œil sur wikipédia sur le nombre de guerre auxquel ont participé  les USA résume la situation de tension actuelle Wikipédia
Ce pays, depuis sa création, est présent dans tous les conflits majeurs qui ont eu lieu sur la planète. Nous pouvons ajouter à ces guerres, les entreprises de déstabilisation qu'ils entreprennent contre des nations qui leur résistent, comme le Venezuela actuellement, mais aussi l'Iran, la Corée du Nord et tant d'autres !

Sans exagération aucunes, donnez-moi une seule partie du monde où les Yankees ne sont pas impliqués de près ou de loin ?
En mer de Chine, en Corée, en Ukraine, en Irak, en Syrie, en Libye, au Yémen, au Venezuela, en Palestine occupée, en Afghanistan,  dans les Balkans etc...

L'Otan n'est que le paravent de Washington et des lobbyistes de l'armement, du pétrole et du gaz, de l'agrochimie et du secteur bancaire usurier !

Nous aurons la paix sur terre le jour où fashington tombera. En attendant il faut faire front contre cette engeance intrusive et mortifère, et nous battre contre cette métastase !

Bon courage à tous !
Source de l'article : Le Monde

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                         Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.
MON PAYPAL 










dimanche 9 juillet 2017

Navalny : "l'opposant" promu par les médias occidentaux


Navalny, l'opposant à Poutine ? Du moins c'est comme cela qu'il est présenté par les médias occidentaux. Mieux que ça : c'est l'opposant numéro 1 au "maître" du Kremlin.

Tiens donc ? Que représente vraiment Navalny en Russie électoralement parlant ? Hormis un bon score aux municipales de 2013 à Moscou (27,24%). C'est effectivement un score important, mais en quoi ça lui confère le statut d'opposant principal au parti en place en Russie ?  C'est un opposant, mais sans représentation à la douma (assemblée nationale en Russie). Pourtant en Russie, contrairement au mode de scrutin en France, les législatives sont à la proportionnelle. Diantre ! Navalny qui est un ultra-nationaliste de la pire espèce, mais aussi un libéral dans le volet économique (il n'est pas à une contradiction près !), n'a pas réussi à être élu. Il faut savoir que l'étiquette de libéral en Russie n'est plus ni moins assimilée à des traîtres et des vendus aux occidentaux atlantistes. Un seul député de cette tendance mortifère siège à la douma et un "indépendant". Voilà le poids national que pèsent grosso modo Navalny et ses complices en octobre 2016 lors des législatives !

Le principal parti d'opposition en Russie, c'est le parti communiste (42 députés), suivi juste derrière en nombre de députés, par le nationaliste Jirinovski (39 députés). Après ces deux partis, vient le parti socialiste avec 23 députés. Le parti de Vladimir Poutine totalisant 343 députés.
Mais vous me direz, pourquoi ne nous parle-t-on jamais du PC ou de Jirinovski ? La raison est toute simple : ça évite de parler du mode de scrutin en Russie (proportionnel), et aussi de parler des véritables opposants qui ne sont pas en odeur de sainteté chez nos journalistes et nos politiciens si vertueux dans leur moralité à géométrie variable.
Il y a les bons opposants pour l'occident : Navalny en Russie, Daesh ou Al-Nosra en Syrie, les islamistes wahhabites en Tchétchénie (responsables des guerres des années 90), les islamistes massacreurs de civils et des noirs en Libye, Ben Laden et Al-Qaïda en Afghanistan etc

Pourquoi donc ce petit arriviste se lance-t-il en politique ? Xavier Moreau nous donne un aperçu de la personnalité de ce douteux personnage en 13 minutes :
Magnifique n'est-ce pas ? En gros j'ai des ennuis judiciaires, je suis un corrompu, j'ai volé le peuple pendant des années et le meilleur moyen pour moi de continuer c'est de faire de la politique et d'expliquer que je suis victime de la vindicte du pouvoir en place.

Mais, en France très récemment, un candidat ne s'est pas fait démolir par la presse aux ordres ? Fillon il me semble ? Nous avons même pu lire des documents dans la presse qui normalement auraient dû dans le secret de l'instruction en cours. Le type, que je n'apprécie pas du tout,  s'est proprement fait massacrer dans les médias. Je ne juge pas sur le fond, mais sur la forme : je trouve plus qu'étrange que des affaires remontant à plusieurs années en arrière sortent au moment de la campagne présidentielle. Idem pour Marine Le Pen avec cette histoire d'assistants parlementaires qui date aussi ! Pourquoi cette affaire fait la une des médias ? Pourquoi la même affaire concernant Bayrou n'est apparu dans la presse qu'à partir de l'entre-deux tours des législatives, soit bien trop tard pour influencer le scrutin présidentiel et même législatif ?

Dans le cas de Navalny, l'idiot utile des "démocraties" occidentales, ces condamnations sont antérieures à son engagement politique. D'autres condamnations suivront peut-être s'il a d'autres casseroles, mais pour le moment, sa complainte comme quoi il est victime du pouvoir avec ces jugement est nulles et non avenues !

Maintenant il est vrai qu'il a été condamné plusieurs fois pour manifestations non autorisées selon nos médias toujours bienveillants avec Navalny. Sauf qu'une fois encore ce n'est pas vrai. Navalny et ses comparses, à Moscou, déposent une demande pour pouvoir défiler dans les rues de la ville, mais histoire de provoquer une réponse négative, veulent la faire sur l'artère principale de Moscou, celle qui mène au Kremlin. Si des manifestations ne sont pas autorisées à cet endroit, c'est une logique de bon sens : car je vous laisse imaginer la pagaille d'un point de vue de la circulation, si vous fermer une partie de l'avenue pour quelques milliers de trublions ! Le 12 juin, une nouvelle fois et agitateur professionnel, Navalny et ses complices qui avaient pourtant reçu une autorisation de manifester (dans le nord de la capitale), a voulu avec ses quelques partisans (la plupart sont des ados), aller perturber la fête organiser pour le jour de l'indépendance dans le centre de Moscou. Le but de cette provocation était simple : provoquer les habitants réunis pour fêter l'indépendance de leur pays et espérer des réactions violentes (verbales ou physiques) pour comme d'habitude se présenter comme une victime. Peine perdue, les centaines de milliers de participants à cette communion populaire ont proprement et simplement ignoré cette poignée de perturbateurs professionnels beuglant depuis leur marigot. Par contre, la police moscovite, en application de la loi, et dans un souci d'éviter qu'à la longue, ces perturbateurs ne reçoivent une réponse quelque peu virile de la part des habitants festoyant en ce jour si particulier pour la Russie, embarqua au poste toute cette smala pas vraiment la bienvenue.
Simple question : le régime de Macron autoriserait-il une manifestation d'un groupuscule d’extrême-droite sur les champs Elysée ? Qui plus est soutenu par la presse russe, par exemple, puisque Nalvany et ses complices sont les idoles des rédactions en France. Nous connaissons tous la réponse...

Une petite vidéo sur Navalny d'un peu plus de 4 minutes. Il a l'air absolument "charmant" ce garçon...
D'ailleurs il y a quelque chose qui m'amuse beaucoup avec cette affaire Navalny. Visiblement, le fait d'être condamné par la justice en Russie vous empêche de vous présenter aux élections ! Waouhhh ! Je comprends de mieux en mieux pourquoi "nos politicards" n'aiment pas la Russie. Si nous appliquions le même système en France,, avec une vraie justice, pas celle des copains et des coquins, le renouvellement se ferait tout seul au sein du personnel politique. Entre ça et la proportionnelle, les dirigeants Français peuvent effectivement craindre le système russe. Heureusement pour eux, leurs fidèles kapos de la presse-titué font tout pour que ce genre d'information soit le plus possible étouffé. Il ne faudrait pas que ça donne des idées au peuple en France...

Bon, quand on constate que cet "opposant" est entre autres, soutenu par un type aussi méprisable que BHL, on a tout compris... être soutenu par ce criminel (Bosnie, Libye, Ukraine, Syrie), c'est un peu la corde qui soutient le pendu ! D'ailleurs les autorités russes se sont prémunies préventivement, en interdisant cette tumeur cancéreuse de BHL de pouvoir se rendre en Russie. Ben oui, la Russie n'est pas une poubelle, pour que des ratés viennent exprimer chez elle des idées mortifères pour son peuple !

Quel avenir pour Navalny ? Politiquement, quasiment aucun, car au grand dam de la bobosphère occidentale, Poutine est toujours aussi populaire dans son pays, et s'il se représente l'année prochaine il y a toutes les chances qu'il soit réélu haut la main.

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                           Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.
MON PAYPAL  



samedi 8 juillet 2017

Bases militaires russes et de ses alliés


Bien entendu, ces bases autour des USA n'existent pas. Mais j'avais envie de faire cette carte et de m'imaginer la tête que feraient les états-uniens et la bobosphère si elles existaient vraiment.
Oui, après tout, la Russie et ses alliés ne sont là que pour protéger les voisins des USA de sa politique agressive et ses menaces militaires à leurs frontières. Nous demandons le respect de l'intégralité territorial du Mexique et le retour de la Californie, de l'Arizona et du Texas à son légitime propriétaire. Dans un souci d'apaisement, nous demandons aux occupants illégaux des USA, d'évacuer leurs troupes, ainsi que leur famille de ce pays et de le rendre à ses légitimes propriétaires.
Notre base de missiles à Cuba n'est pas dirigée contre les USA, ni ne constitue une menace, mais sert à protéger la Russie d'un éventuel tir de missile venant du Costa-Rica. Idem, nos navires proches de vos côtes ne sont là uniquement pour protéger les pécheurs Canadiens et Mexicain contre des actes de piraterie commis par des pro-USA. Quant à nos avions-espions qui se trouvent non loin de vos frontières, ils n'effectuent que des vols de routine ou des relevés météo. Ils ne sont absolument pas dans une mission de reconnaissance ou d'espionnage. Ils arrivent même que certains s'égarent dans le ciel, mais ce n'est pas de notre faute et nous n'avons aucune intention belliqueuse à votre égard. D'ailleurs, pour ne pas vous déranger pendant la sieste, ils nous arrivent même de couper les transpondeurs de nos avions.
Signé : je me fous de ta gueule, mais il ne fallait pas commencer le premier.

La réalité, c'est cette carte...
Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                         Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.
PAYPAL ME 


dimanche 2 juillet 2017

Sanctions, discours contradictoires : à quoi joue Trump depuis son investiture ?


Donald Trump depuis son investiture le 20 janvier n'a pas cessé de faire tout et son contraire. Du candidat qui voulait des relations apaisées avec la Russie, jusqu'à son engagement isolationniste sur la scène internationale, jusqu'à ses déclarations pro-brexit et d'autres peu amènes sur l'otan. Que s'est-il passé ? Et surtout que nous réserve t-il dans les mois à venir ? Passage en revue d'une girouette qui enfile les perles à la manière d'une Tahitienne, le charme en moins, la dangerosité en plus.

                                                                             La chine
Lors de sa campagne électorale, Donald Trump n'en finissait pas de fustiger la Chine, aussi bien sur le volet économique que sur le dossier Nord-Coréen. Mais, il commettra son premier impair et geste peu diplomatique en appelant le 02 décembre 2016, la présidente de Taïwan, déclenchant en retour la colère de Pékin. source
Le candidat républicain critiquera la politique monétaire chinoise, l'accusant de dévaluer sa monnaie, de lourdement taxer les importations américaines et de construire un vaste complexe militaire en mer de...chine !

Pour un pays qui impose sa monnaie dans les achats de matières premières et qui est le champion, avec son complice Nippon, de la monnaie de singe en faisant régulièrement tourner la planche à billets, prenons cette déclaration comme une charmante plaisanterie du magnat new-yorkais.

Quant aux barrières douanières, les USA utilisent régulièrement cet outil pour protéger leur marché intérieur (leçon dont devraient s'inspirer les larbins de l'UE). L'occident et ses multinationales ont voulu que la Chine devienne l'usine industrielle de nos pays. Sauf qu'au bout d'un moment, la Chine, doucement mais surement est train de nous manger tout cru. Il fallait y penser avant, au lieu d'avoir une politique de rentabilité à court et moyen terme et laisser notre industrie partir dans des pays à bas-coûts, avec des esclaves payés une misère et sans droit social. source

La dernière déclaration de Trump sur la construction d'une base militaire chinoise ne manque pas de toupet. Car s'il y a bien un pays qui n'est pas en position de faire la morale sur ce sujet, ce sont bien les USA.
Quelques chiffres : 200 000 soldats déployés dans le monde, 800 bases réparties dans 177 pays ! source

Puis vient le Trump enfin investi le 20 janvier. Et, progressivement, il change d'attitude et semble vouloir avoir des relations plus sereines avec la Chine. Au mois d'avril il recevra le dirigeant chinois dans sa résidence de Floride, d'où il fera son spectacle lamentable lors des tirs de missile contre la Syrie. Pitre un jour, pitre toujours !
Au mois d'avril, les relations entre les deux pays semblaiten aller mieux, même si l'épine Nord-Coréenne était dans tous les esprits. source
Ce qui devait arriver arriva, Trump relance les hostilités verbales contre la Chine. Non seulement il l'accuse de ne suffisamment faire pression sur le dirigeant nord-coréen, mais pire, de financer via une de ces banques les recherches de Pyongyang sur son système de missile balistique. Les USA n'ont toujours pas compris, ou feignent de ne pas le comprendre, que des petites ou moyennes puissances régionales (comme l'Iran ou la Corée du Nord), développent ce genre d'armement, uniquement dans un but défensif. Ces pays ont compris depuis longtemps, que temps qu'ils n'auront pas un système de défense digne de ce nom, ils vivront toujours avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Les USA ont prouvé depuis longtemps leur politique belliqueuse envers les pays non alignés, en agressant plusieurs par le passé (Irak, Serbie etc).

Comme si cela ne suffisait pas, l'administration Trump vient de valider un contrat d'armement de 1,3 milliard de dollars avec Taïwan. Ou comment jeter de l'huile sur le feu et mettre un peu plus la paix mondiale en danger. source
L'été sera chaud en Asie...Affaire à suivre.

                                                                          La Syrie
 Sur la Syrie, le candidat Trump et son adversaire, Clinton, sur cette vidéo  nous remémorons leur position respective. Avec la candidate démocrate, nous savions à quoi nous en tenir : la guerre contre Assad, les Russes etc Trump semble beaucoup plus pragmatique, et bien que n'aimant pas Bachar El-Assad, sa priorité reste la lutte contre daesh. Depuis, il a fait bombarder plusieurs fois l'armée loyaliste, soit pour protéger les troupes d'invasion yankee présentent en Syrie, de manière illégale, soit en représailles lors de la pseudo attaque au gaz sarin de début avril et attribuer au gouvernement Assad. Le tout, comme d'habitude sans preuves. Le syndrome Colin Powell hante encore Washington visiblement. Pourquoi l'armée syrienne utiliserait-elle des armes qu'elle ne possède plus depuis 2013 et qui plus est contre des terroristes en train d'irrémédiablement perdre la guerre au grand dam de ses parrains Saoudiens et occidentaux. Je ne connais qu'un pays capable d'en frapper un autre avec des armes de destruction massive alors qu'il est à terre :  les USA contre le Japon en 1945 avec 2 bombes atomiques ! Pays toujours occupé militairement par ces criminels depuis 1945...
Trump, malheureusement, sur ce dossier là-aussi, se comporte exactement comme le lui demandent les lobbyistes de l'armement, du pétrole et du gaz. Du sang et des larmes pour les peuples, du cash pour les oligarques.
Iront-ils jusqu'au bout de leur folie ? Espérons que non.

                                                                         L'Iran
L'Iran, la bête noire de Trump dans la région, que dis-je dans le monde ! Sur ce dossier, le nouveau dirigeant du régime de Washington n'a globalement pas changé d'avis : il n'aime pas le pouvoir en place à Téhéran. Pourquoi Trump n'aime pas l'Iran ? Tout simplement parce que c'est une puissance régionale au Moyen-Orient qui fait de l'ombre au royaume des Saouds, les bédouins ventripotents d'Arabie Saoudite qui depuis le pacte du Quincy les lies aux USA.
En clair, tu me "file" ton pétrole, et moi de mon coté j'écrase les récalcitrants qui te font de l'ombre, économiquement (embargo et/ou sanctions), ou militairement (l'Irak et maintenant la Syrie).
Car accuser l'Iran d'être un état terroriste, soutenant des groupes terroristes et dire ça aux côtés des émirs Saoudiens, c'est un peu comme faire une conférence de presse contre la pédophilie avec Marc Dutroux.
Bref, redoublement demandé pour l'élève Trump.

                                                                      La Russie
La Russie, le dossier à la limite du ridicule, depuis la pseudo ingérence de Moscou, que dis-je, de Vladimir Poutine en personne lors de l'élection de la baudruche de Manhattan.
A croire que ce sont les Russes qui ont voté le 8 novembre 2016 et non les Américains. Pourtant, et malgré tous les pronostiques de la presse "indépendante", c'est Trump qui renvoya la mégère hystérique auprès de son mari fin gourmet d'une spécialité locale de Saint-Claude dans le Jura Français. Pauvre Bill...
Donc, maintenant que l'agent du KGB est en poste, j'imagine qu'il a restitué les locaux injustement saisis au mois de décembre 2016 par l'administration finissante de oblabla ?
Qu'il a autorisé les diplomates expulsés à revenir ?
Qu'il a rencontré "son patron" à Moscou pour, enfin, qu'il y ait un véritable dialogue entre les USA et l'Union Sovié...pardon la Russie ?
Qu'il a retiré les troupes US de Syrie ?
Qu'il a arrêté d'envoyer des troupes à la frontière russe ?
Que les soldats US ont quitté l'Ukraine et de facto arrêtent de former des "soldats" ukrainiens qui tuent des civils depuis 3 ans dans le Donbass ?
Et bien entendu, qu'il n'a pas prolongé et augmenter les sanctions contre la Russie ?

Non, décidément, il n'y a rien de bon à attendre de Trump. Ce président, comme ceux qui l'ont précédés à la maison blanche, ne sont que des marionnettes aux mains de puissants lobbys qui n'en ont rien à faire que la paix règne sur notre planète. Seuls les dividendes comptent pour ces fauteurs de guerre et Trump fera exactement ce qu'ils veulent. En contrepartie, il pourra continuer à faire ses pitreries télévisuelles, ses tweets d'ado attardé et promettre de faire revenir des usines pour les ouvriers américains avec sa casquette "made in china" vissé sur sa tête de gondole.
Nos oligarques avec leurs serviles perroquets journalistiques, sont très doués pour nous vendre des "dissidents" en carton-pâte !
Vivement que Michelle Obama soit élue présidente, elle fera un beau duo avec Anne Hidalgo dans les réunions de l'otan...

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR).

                                                              Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions par virement avec le rib ci-joint, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges (environ 85 euros), le budget nourriture (environ 110 euros) et divers frais comme mes déplacements en transports en communs et le téléphone ( environ 8 ou 9 euros).
Merci pour votre soutien et vos messages de solidarité.
Sébastien.



jeudi 15 juin 2017

Russie: le Sénat US vote des sanctions

Mercredi 14 juin, le sénat Américain a voté de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie.

Pour justifier ce vote, le sénat déclare vouloir punir la Russie, je cite, de sa présumée ingérence lors de l'élection présidentielle de l'année dernière. En clair, sans la moindre preuve, le sénat condamne la Russie. Par contre, nous attendons toujours que la France condamne les USA et prenne des sanctions pour l'ingérence et les écoutes de la n.s.a (National Security Agency/Agence nationale de la sécurité) 20minutes Sans parler de leur surveillance maladive et malsaine d'internet bfmtv 

Le deuxième motif avancé par le sénat concerne des personnes impliquées dans des violations des droits de l'homme suite à la vente d'armes au gouvernement Syrien en lutte depuis maintenant six années contre des terroristes. D'accord, donc si je suis la logique du sénat, il va falloir aller jusqu'au bout de leur raisonnement. Je leur propose de lancer un mandat d'arrêt contre Bill Clinton (Somalie, Serbie), Georges Bush (Irak, Afghanistan), et Barack Obama (Irak, Ukraine, Libye, Syrie). En plus de ces 3 criminels notoires, je propose aussi que la "justice" américaine lance un mandat d'arrêt contre le pdg de lockheed martin, le plus gros marchand d'armes de la planète, et de facto complice de crime contre l'humanité et de violation des droits de l'homme source 
Le sénat reproche à des marchands de canon russe de vendre des armes à la Syrie, mais dans le même temps, Trump et les lobbyistes de l'armement viennent de signer un contrat de 110 milliards de dollars avec l'Arabie Saoudite. Comme nous le savons tous, l'Arabie Saoudite est une grande démocratie bien connue pour son engagement des droits de l'homme (et de la femme). C'est comme au Yémen, ce pays ne tue pas des civils source 

Le troisième motif concerne la sois-disant ingérence russe en Ukraine et en Syrie. Concernant la Syrie, je rappellerai aux lecteurs que la Russie agit dans un cadre légal dans ce pays, et n'est intervenu militairement qu'à partir d'octobre 2015, à la demande du gouvernement légal Syrien. L'ingérence que subit ce pays provient des USA, et de ses complices qui sont présents sur son territoire en violation flagrante du droit international et de la souveraineté Syrienne.
En ce qui concerne le volet ukrainien, il n'y a pas d'ingérence russe dans ce pays non plus. La Crimée a rejoint la Fédération de Russie suite à un référendum populaire en 2014. Certes, cette votation n'a pas été reconnue par Washington et ses complices, éternels donneurs de leçon au reste de la planète. Simple question : quand est-ce que les USA cesseront leur occupation illégale de la baie de Guantanamo ? cnews 
Car si la Crimée est historiquement russe, Guantanamo n'est pas et n'a jamais été états-uniens.
Comme nous pouvons le constater une fois de plus, les USA par le biais du sénat pratiquent l'inversion accusatoire à l'encontre de la Russie, servilement rapporté par la presse occidentale et continuent à faire monter les tensions au sein de la communauté internationale avec ce vote belliciste.

Source de l'article : le figaro 

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                    Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions avec mon nouveau RIB, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Vos dons me serviront à payer mon loyer à Donetsk et les charges (eau/gaz/électricité/internet). Ils me serviront aussi à pourvoir manger et me déplacer dans le cadre de mon travail.
Merci à toutes et tous pour votre soutien, bon courage pour la suite.

Sébastien.

Western union 






jeudi 8 juin 2017

Une plaque commémorative inaugurée au Bourget à la mémoire des pilotes de la légendaire escadrille "Normandie-Niemen"

Crédits photos : sputnik 

Un peu d'histoire, pour rappeler ce que fut la "Normandie-Niemen".

Dès l'invasion de l'URSS par l'Allemagne en juin 1941, le général de Gaulle envisage d'envoyer des soldats français combattre sur le front de l'est. Quinze mois plus tard, en septembre 1942, une troisième unité de chasse des Forces aériennes françaises libres (après la formation un an plus tôt des groupes Alsace et Ile-de-France) voit le jour : le Groupe de chasse n° 3 Normandie. Constitué à Damas, sous les ordres du commandant Pouliquen et du commandant Tulasne, le groupe est rapidement informé qu'il a été choisi pour marquer la présence de la France auprès des Soviétiques et aller combattre sur le Front de l'Est.
En novembre 1942, les premiers pilotes et mécaniciens partent du Liban pour l'Union soviétique qu'ils atteignent après un périple de plus de quinze jours. La première base se trouve à Ivanovo, à 250 kilomètres au nord-est de Moscou. Là, les Français vont percevoir des avions russes et s'entraîner sur Yak 7 biplace et Yak 1 monoplace. Le choix, laissé à l'appréciation du commandement français, se porte sur le Yak 1.

                                                                                                   Yak 1B basé à Monkounino (Russie) en mars 1943. 

L'entraînement des 58 Français, pilotes et mécaniciens se prolonge jusqu'au mois de mars 1943. Le 22 mars 1943, l'unité s'envole avec ses 14 Yak pour s'installer à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Moscou, sur la base de Polotniane Zavod.
Les premiers succès des pilotes français chargés d'escorter les bombardiers russes ne tardent pas. Le 5 avril Préciozi et Durand abattent chacun un Focke Wulfe 190. Le 13 avril trois nouvelles victoires s'ajoutent au tableau de chasse de l'unité. Les missions se succèdent avec plusieurs nouvelles victoires mais également plusieurs pertes parmi les pilotes du Normandie.
                                                                                   Focke wulfe 190
Courant juillet 1943, l'escadrille entre vraiment dans le feu de l'action, avec la terrible bataille de Koursk. Les missions se suivent sans interruption. Du 13 au 17, le Normandie exécute 112 sorties et abat 17 appareils allemands. Ces victoires sont chèrement acquises au prix de la perte de six pilotes dont le commandant Tulasne, porté disparu le 17 juillet près d'Orel.
Le commandant Pouyade, qui a rejoint l'unité le mois précédent, en prend le commandement. Début août les mécaniciens français sont remplacés par des mécaniciens russes alors que des Yak 9 viennent remplacer les Yak 1 des pilotes. Le front bouge vers l'ouest. Le 22 août, c'est la bataille pour Smolensk. Surprenant trois pelotons de Stukas escortés d'une douzaine de Focke-Wulf 190, le groupe de chasse abat cinq avions en quelques secondes, sans enregistrer la moindre perte.

                                                                                        Yak 9

                                                                                    Stuka junker 87
Au moment de prendre ses quartiers d'hiver à Toula, au sud de Moscou, en novembre 1943, le Normandie enregistre déjà 72 victoires. Au repos, il reçoit des renforts qui sont encadrés principalement par Marcel Albert et Marcel Lefèvre. Le 7 février 1944, le groupe devient, appellation inédite en France, le Régiment Normandie.
Après une accalmie, début 1944, l'offensive reprend en juin. En moins de trois semaines, les troupes soviétiques s'enfoncent de plus de 200 kilomètres vers l'ouest. Et c'est le passage du fleuve Niemen. Les combats sont terribles. Le comportement exemplaire du Régiment lui vaut de recevoir, le 21 juillet 1944, du maréchal Staline le nom de Niemen.
Dès lors, le Régiment prend le nom de Normandie-Niemen. Puis, ce sont les combats en Prusse orientale, avant les quartiers d'hiver. Le 12 décembre 1944, le commandant Delfino prend le commandement du Normandie quelques jours après que le général de Gaulle, en déplacement à Moscou, a remis la croix de la Libération au Régiment. Les combats reprennent pour une troisième campagne en Prusse orientale et en Pologne, et c'est enfin la capitulation allemande le 9 mai 1945. Début juin 1945, en récompense du comportement exemplaire des pilotes français sur le front soviétique, le maréchal Staline fait don aux survivants de leurs avions Yak 3 qui se posent le 20 juin au Bourget devant une foule énorme venue les accueillir en héros.

                                                     Les héros accueillis triomphalement au Bourget en 1945


A la mémoire de ces glorieux et courageux pilotes Français, le mercredi 07 juin, au Bourget, a été inauguré une plaque commémorative en présence de l’ambassadeur de la fédération de russie, Alexandre Orlov, ainsi que Anatoly Fetissov, commandant le premier escadron Normandie-Niemen.

Malheureusement, aucun officiel Français n’étaient présent pour cette inauguration rendant hommage à des soldats Français s’étant battu pour notre liberté et contribuer à la libération de notre pays contre l’ennemi nazi.
Il est une fois de plus regrettable, que la mémoire de nos héros soient prise en otage par nos gouvernants, alors que nos illustres anciens par leur courage et leur sacrifice nous avais montrer l’exemple par le passé.
Déjà, en 2015, lors du défilé de la victoire pour le soixante dixième anniversaire de la capitulation nazie, la France n’avait envoyé aucune délégation officielle à Moscou.
 Pourtant, lors de ce défilé, des Français avaient pu y participer pour célébré lors de la marche du régiment des immortels, la fin de la tyrannie nazie en 1945. 
                                                                                  Photo sputnik

Heureusement, la Russie n’a pas sombré dans une folie néfaste et malsaine, et honore, en France ( !), la mémoire de nos héros morts ou ayant survécu à cette terrible guerre. L’amitié Franco-Russe n’est pas un mythe, n’en déplaise à nos gouvernants et journalistes russophobes. D’ailleurs, ce n’est plus Franco-Russe que nous devrions écrire, mais Russo-Français !
Il y a plus de 72 ans de cela, nous étions aux coude à coude face à l’ennemi commun. Il est triste qu’aujourd’hui, cette histoire, notre histoire, notre amitié respective, soit ainsi souillée pour de bas intérêts géopolitiques dont les ordres mortifères viennent une fois de plus de Washington. Fort heureusement, tous les Français ne sont pas amnésiques et n’oublient pas le rôle crucial qu’a joué l’Union Soviétique dans ce combat, ni les millions de vie sacrifiée dans cette lutte titanesque.
L'amitié Russo-Française existe, elle est toujours vivante dans le cœur de millions de nos compatriotes et rien ni personne ne nous l'enlèvera de notre mémoire.
Merci à la Russie de continuer à l'a perpétuer, merci au peuple russe d'être toujours aussi fidèle à cette tradition et ensemble nous continuerons dans cette longue marche pour honorer cette amitié et la mémoire des immortels.

Source pour cet article :
RBTH 
Ambassade de Russie :
Ici et ici 

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                          Besoin de votre aide
Si vous souhaitez m'aider dans mon travail de ré information dans le Donbass, vous pouvez m'envoyer vos contributions avec mon nouveau RIB, ou via western union (Sébastien Hairon, pays Ukraine), mon pay pal me ou sur mon patreon ou vous pourrez me soutenir avec un don à partir de 2 dollars.
Merci à toutes et tous pour votre soutien, bon courage pour la suite.

Sébastien.